Tel: (33)1 39 59 98 35
Fax: (33)1 39 59 98 51
contact@machinesetmoteurs.com

             
   

Magnétos: Comment identifier les magnétos Lucas?



   
   

Depuis de nombreuses années, "Machines et Moteurs" propose la réfection de tout types de magnétos dans ses ateliers. Nous vous proposons ce petit article qui permet d'identifier les types de magnetos Lucas.

La plupart des magnétos Lucas qui équipent les machines anglaises ont la même forme. Un carter avec un axe d’entraînement. Pour pouvoir les identifier, elles ont toutes une plaque constructeur rivetée sur le corps. Cette plaque est de couleur noire sur les magnétos standards, verte sur les types Compétition, rouge sur les types Racing. J’ai vu des plaques rouges sur des magnétos compétition, mais il semble que cela soit des plaques constructeur de fabrication récente. J'ai également vu des magnétos avec indications gravées sur le corps lui même (Wader Magneto). Sur cette plaque on note deux principaux renseignements: Le sens de rotation indiqué par une flèche, et un code propre àLucas. (Voir tableau ci-dessous).

PREFIX A
PREFIX B SUFFIX
K
Ensemble allégé
M ou 1
Monocylindre
F
Montage avec bride
KN
Hauteur de l’axe : 45mm
MN
Mono
Axe 35mm
C
Type Compétition
KNR
Version Racing de la KN
2
Bicylindre
R
Type Racing
N
Hauteur d’axe de 35mm
V
V Twin
L
Rupteur en doigt pour les KN1 , KN2 et N1.
NC
Version Compétition de la N
2MTT
Mono double allumage
NR
Version Racing de la N
   
SR
Aimant tournant
   
SRR
Version Racing de la SR
   

 

Les magnétos Lucas peuvent être classées en 3 catégories :

  • TYPE N : Montage sur un socle, (embase), avec trous de fixation inférieurs filetés possédant un induit (armature) tournant.

  • TYPE SR : Montage sur un socle, (embase), avec trous de fixation ou non, mais possédant un aimant tournant.
  • TYPE K : Magnéto allégée.
  • LA MAGDYNO est un ensemble d’une magnéto sur une embase accouplée à une dynamo. Les magdynos ne sont pas traitées ici.


Le code lettre utilisé par Lucas est basé sur l’ancien ‘Standard British’. Comme beaucoup de normes anglaises anciennes il est assez délicat de lui trouver une explication simple…. Par exemple, le type N indique : 4 trous de fixations avec un filetage Whitworth et une hauteur d’axe de 35mm par rapport a la base inférieure...


Les magnétos de compétition et racing

Il existe de nombreuses variantes des magnétos Lucas Racing et Compétition. Par exemple, Lucas proposait une magnéto racing ‘étanche’. Le couvercle de rupteur est vissé (et non clipsé). Le corps est peint de couleur bronze, les pick-up sont rouges et étanches. Ce type de montage a surtout été utilisé sur les modèles K2F. Les magnétos étanches ont surtout été développées pour les grandes épreuves tout-terrain internationales du type I.S.D.T. L’usine Lucas a fait un mémorable essai dans un bassin militaire pour démontrer l’efficacité de ce matériel… L’essayeur a failli finir ses jours électrocuté et brûlé…

Les modèles Compétition et Racing utilisent toujours des pick-up vissés. Les pick-up vissés permettent d’utiliser des joints plus efficaces, et d’être mieux fixés face aux vibrations.

Des corps en Magnésium, appelés aussi Eléktron, ont été utilisés sur les types R (mais pas sur tous…).

Les premières magnétos Racing utilisées après guerre sont dérivées des types N ou KN. Ces magnétos utilisaient un induit tournant, elles furent vite abandonnées car les fils de cuivres composant l’induit se centrifugent lors des régimes élevés. La magnéto se met alors en court-circuit ou pire se bloque. Pour résoudre ce problème Lucas va mettre au point des magnétos a aimant tournant. L’aimant tournant permet des régimes beaucoup plus importants. L’induit (armature) est fixe. Ce système fut repris par le constructeur Pal (Tchèque) et Joe Hunt (USA) sur leur production.

Les magnétos C et R, ont des induits, des condensateurs et des aimants différents. Les induits sont plus gros et ont plus de spires. Les condensateurs ont une capacité supérieure. Les aimants permanents sont plus grands et plus forts.

Le type SR1 (aimant tournant, monocylindre) utilisé en course, était une magnéto utilisée au départ sur du matériel agricole car l’aimant tournant permet une meilleure étincelle dès les plus bas régimes et favorisait un meilleur démarrage. Ces magnétos ont vite été dépassées en course. Elles furent remplacées en 1956 par les 2MTT. Utilisées surtout sur les Norton Manx. Il existe aussi des versions à double allumage.

Les magnétos Lucas standards

Les magnétos standards sont sujettes à des tas de variantes. Sens de rotation, sens des aiguilles d’une montre, ou sens inverse. Avance automatique, avance manuelle ou avance fixe. Ces variantes sont malheureusement trop nombreuses pour être décrites ici. Pour s'en rendre compte il faut savoir qu'il existe un catalogue Lucas dont la seule partie consacrée aux magnétos se compose de 32 pages de dessins et de références différentes... Nous disposons chez Machines et Moteurs d'un exemplaire original de ce precieux document et nous nous en servons régulièrement lors de nos interventions sur les Lucas.

   
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       

Articles techniques


Articles par Machines et Moteurs

- L'histoire d'Harry Weslake new
-
Bill-Carbu - L'histoire

- Les bagues en bronze des BSA
-
Classification des commando
- Chronique d'une préparation
- Les filetages
- Norton - La saga des John Player
- Pistons - Les pistons forgés
- Les magnetos Lucas


Docs et infos utiles

- Triumph - Numéros de serie
- Triumph - Système de références


- Norton - Numéros de serie
- Norton - Identification des culasses


- BSA - Numéros de serie

N'hesitez pas à visiter cette page de temps en temps. Nous ajouterons des infos régulièrement !